Aimer ou accepter les autres tels qu’ils sont est absolument nécessaire pour parvenir à créer et à conserver de bonnes relations avec notre prochain.

La Culture de l’Honneur est fondée sur des principes bibliques que nous allons mettre en lumière dans cet article.

En nous inspirant de Jésus, notre modèle, nous pouvons améliorer nos relations afin qu’elles reflètent la qualité relationnelle du Ciel et qu’elles favorisent la paix pour une atmosphère joyeuse et reposante.

1- Demeurer en Jésus

“Je suis la vigne, vous êtes les rameaux. Celui qui demeure uni à moi, et à qui je suis uni, porte beaucoup de fruits, car vous ne pouvez rien faire sans moi” (Jean 15:5).

Il s’agit d’adopter le même comportement que Jésus Lui-même, en demeurant en LUI. Comment demeurer en Lui dans la vie de tous les jours ?

  • En renouvelant sans cesse nos pensées, en faisant appel à l’Esprit Saint
  • En lisant Sa Parole
  • En appliquant Ses enseignements
  • En lui demandant Sa sagesse
  • En faisant appel à Ses conseils
  • En aimant comme Lui sait aimer
  • En sondant Son coeur dans l’humilité
  • En demandant à Jésus ce qu’Il aurait fait à notre place…

Une des manifestations de la Culture de l’Honneur consiste à ressembler le plus possible à Jésus dans nos situations relationnelles, dans notre attitude quand quelqu’un se comporte mal, dans la façon de confronter les erreurs ou encore de réagir face aux provocations

Qu’aurait fait Jésus à ma place ?!

2- Porter des fruits

Sans l’aide du Saint-Esprit, tous nos efforts pour se comporter honorablement face à des natures plus difficiles sont réduits à néant. Mais unis à Christ, nous pouvons porter beaucoup de fruits.

En restant attaché au Cep, nous sommes capables de produire beaucoup de fruits qui contribuent à créer, entretenir et développer de bonnes relations. Ils font partie des facettes du fruit de l’Esprit que nous pouvons demander à Dieu chaque jour, dans la prière. Il s’agit de l’amour, la joie, la paix, la patience, la bienveillance, la bonté, la fidélité, la douceur et la maîtrise de soi.

Le fruit de l’Esprit vous permet de :

  • rester dans la joie face aux personnes mécontentes et insatisfaites
  • rester patient si l’on vous manque de respect
  • rester bienveillant même sans avoir aucune reconnaissance, aucun retour
  • rester bon quand la personne que vous avez soutenue se montre ingrate
  • rester fidèle alors que vous avez été critiqué et trahi
  • rester doux alors que votre interlocuteur s’emporte facilement
  • rester calme alors que vous êtes humilié en public

“C’est la maîtrise de soi qui est un fruit de l’Esprit et non le contrôle des autres.”
(TM Juvet)

3- Résister à la tentation de vouloir changer l’autre

Bien souvent, nous cherchons à changer l’autre, à le modeler en fonction de nos attentes et de nos craintes.

Si nous nous intéressons à l’autre pour le comprendre, et si, en plus, nous réalisons que nous-mêmes nous sommes imparfaits, alors nous serons plus enclins à accepter l’autre avec ses qualités et ses défauts, avec ses talents et ses défaillances.

Bien souvent, nous mettre à la place de l’autre nous permet de mieux percer ses attentes, de mieux comprendre ses besoins. Nous laissons parfois peu de place pour l’autre, peu de disponibilité pour apprendre à le connaître, ce qui induit des suppositions et des attitudes qui font naître des incompréhensions et des tensions.

Accepter ou aimer l’autre tel qu’il est, c’est reconnaître sa valeur unique et sa différence. Nous avons été créés par Dieu tous différents et chaque individu est unique de par son vécu, sa culture et son environnement. N’attendez pas que les autres pensent et agissent de la même manière que vous. Les différences créent la richesse d’une relation, c’est ce qui la rend si intéressante !

Quand vous êtes confronté à une personne difficile, avant toute parole, toute action que vous pourriez regretter, adoptez ce réflexe imparable : “Qu’aurait fait Jésus à MA PLACE ?”.
La réponse vous viendra spontanément…

Merci de partager cet article si vous l’avez trouvé utile.